FESTIVAL JAZZ 'N' KLEZMER

Du 24 Novembre au 5 Décembre 2018 - Paris


Pour cette 17éme édition du festival Jazz’N’klezmer, nous sommes allés fureter du côté de la Méditerranée et jusqu’au désert d’Arabie, pour en ramener des musiques épatantes et libres. Cette année, le jazz se déclinera en mélodies arabo-andalouses, en transes des Appalaches, en boucles électro ou en blues du Sahara. Le klezmer s’incarnera, lui, dans les figures historiques, agité de rock, ou habillé en quatuor à cordes, et nous accorderons une attention particulière à la chanson yiddish. Nos fondamentaux n’ont pas changé : découverte, curiosité impertinence.
Le festival s’ouvrera avec Adam Ben Ezra, un OVNI de la contrebasse qui utilise des effets ingénieux pour créer un son unique. Une force créative incroyable et déjà star sur Youtube. A découvrir de toute urgence.

La chanteuse Talila fût la première à tracer le sillon des chants yiddish et des mélodies klezmer en France dans les années 80. Elle donnera un concert avec les yiddish rockers de Horse Raddish qui l’embarquent dans leur groove résolument actuel.

Suivront trois soirées consécutives au café de la Danse pour une immersion sans précédent dans l’univers du festival.

On l’a longtemps attendu, mais ça en valait la peine : Omer Avital, arrive avec son dernier album « Qantar ». Il continue de repousser les frontières du jazz contemporain, en y mixant swing et variations orientales. En première partie : Yessaï Karapetian, jeune astre marseillais, qui s’impose comme l’une des ascensions les plus fulgurantes de la galaxie jazz à la croisée des musiques traditionnelles arméniennes.

La musique du duo genevois Cyril Cyril est d’une luxuriance infinie. Banjo, mélodeon, batterie modifiée et poésie déclamée inventent un univers multiculturel dans lequel blues, jazz cosmique, africanismes divers, folk, et techno bricolée tissent un langage atypique et passionnant. Concert de sortie de d’album « Certaine Ruines » (Born Bad).
A la croisée du blues, du funk et du rock, la musique de Yemen Blues est teintée d’influences du Moyen-Orient. Leur proposition se vit comme un voyage, dont le parcours serpenterait entre la musique noire-américaine et les vibrations du désert saharien, nubiennes, gnoua, touaregs, saidi et bambara.

Bercé depuis sa tendre enfance par la musique arabo-andalouse, le chaâbi et le jazz, le pianiste virtuose Omri Mor a croisé la route du batteur Karim Ziad (ex- Orchestre National de Barbès) qui a réalisé son premier album « It’s About Time », composé essentiellement de musiques originales.

Après 20 ans d’existence, Klezmer Nova continue de nous faire rêver ! À la frontière du jazz, de la musique traditionnelle klezmer, mais également de la musique de la Réunion, où le directeur artistique du groupe Pierre Wekstein a passé de longues années, klezmer Nova nous entraine loin, très loin.

SoCalled, l’inventeur fou du hip hop yiddish, producteur, rappeur, pianiste, accordéoniste, photographe, vidéaste, journaliste, dessinateur, magicien ou encore marionnettiste, interprétera des chansons yiddish accompagné d’un quatuor à cordes. SoCalled est toujours là où on ne l’attend pas !

Ne ratez pas le concert caritatif avec EXAL ! groupe inédit et créé spécialement par Sanda Fugain (épouse de Michel Fuguain) dont tous les bénéfices iront à l'Appel national à la Tsedaka.


Et enfin, à la Cigale, 10 ans après le phénomène « With Love », premier opus avec ses Wonder Rabbis, YOM re-écrit avec enthousiasme une nouvelle page de leur histoire aux allures de « transe et de rituel, où le son rock n’enlève rien à la spiritualité ». Un retour très attendu et une occasion exceptionnelle de célébrer avec Yom 10 ans de créations scéniques plus inspirées les unes que les autres !

Que du bonheur !

Laurence Haziza, Directrice du festival Jazz ’N’ klezmer


Retrouvez nous sur: