Au programme de la 19e édition du festival Jazz’N’Klezmer


Cette année c’est avec une immense joie que l’on reprend la route du festival Jazz’N’Klezmer. Cette longue route, démarrée il y a 19 ans, est jalonnée de musiques festives, subtiles, inventives, créatives, subversives, ouvertes et métissées, dans laquelle le jazz et le klezmer se retrouvent gorgées de sons du monde, de fusion des styles et des genres, le plus souvent avec les musiques actuelles mais toujours dans le respect des musiques traditionnelles.

2020 fut une année chaotique ; Nous avons dû, comme tous, annuler notre édition.

Donc nous nous sommes adaptés à la situation et avons remplacé JNK par « En attendant JNK » : 5 concerts de février à Juin diffusés en Zoom depuis l’espace Rachi, et qui ont réunis derrière les écrans près de 600 personnes. Ce fût notre façon à nous d’apporter un soutien tangible à la création, aux musiciens et à la culture.

Notre petite équipe, assise et clairsemée dans la grande salle de l’Espace Rachi, était heureuse d’assister aux concerts Live de Yakir Arbib, Meds Bazar, Mathias Lévy ou Norig, en pleine pandémie. Mais la salle était si vide et vous nous avez tant manqué !

Alors rattrapons nous et soyons nombreux à venir fêter la musique et la vie lors de cette prochaine édition à la programmation forte et pleine de diversité qui aura lieu à Paris Nogent et Aubervilliers du 4 au 18 novembre 2021. 

Des chants farsi – funk de la sublime Liraz aux notes klezmer du quartet de Denis Cuniot en plein renouveau, nous espérons que cette édition, une fois encore, marquera les mémoires.

Merci à nos partenaires VDMM, Paris Jazz Club, TSF JAZZ, Nova, Télérama, Toute la Culture, Akadem, Medem, et à nos soutiens indéfectibles, le FSJU, la Région Ile de France, la Fondation Rothschild, la CNM, la FMS …

Merci à vous public qu’on espère retrouver afin de s’émouvoir encore en écoutant la musique qui se réinvente sans cesse.

Au programme de la 19é édition du festival Jazz’N’Klezmer

Notre 19é édition s’ouvrira en beauté le 4/11 au Petit Bain avec la chanteuse LIRAZ influencée par le son des années funk-psyché et par les grandes chanteuses iraniennes des de l’époque. Elle fêtera le 1er concert parisien de son 4e album, le second en farsi : « ZAN », Femme.

Les autres sorties d’albums sont : La dernière coqueluche marseillaise DELI TELI, qui dans la même veine des années 60/70 nous emmènera en Grèce, un concert psyché qui nous donnera à ré-entendre une idole des années 70, Aris San (4/11).

Notre ami le plus klezmer de tous les pianistes français, DENIS CUNIOT que YOM, directeur artistique du projet, a entouré de son Kuartet, pour son album Cuniot Kuartet Klezmer (Buda Music) (7/11). L’autre pianiste, jazz cette fois, Omer Klein fêtera son dernier album « Personnal Belongings » (label Warner Jazz). Enfin nous entendrons le Ladino de Leila Mendes et son tout dernier projet issue de sa rencontre avec Annette Cabelli Fmorentin, 95 ans, rescapée d’Auschwitz : La Madre de la Hija (label Miliani) le 9/11

Il y aura du jazz inventif et coloré avec le batteur Ziv Ravitz au Mahj (6/11), le jazz du grand pianiste Shai Maestro (10/11) pour le premier concert parisien de son dernier album « Humain » (Sony Music) à la scène Watteau (Nogent).

Le klezmer du clarinettiste Gilad Harel fera le lien entre le jazz le swing et le klezmer, avec en special Guest le grand trompettiste Newyorkais Frank London (13/11).

Avec le « Quartet – un (+ un) fait son yiddish Rock », Boris Bergman nous emmène en voyage en Yiddishland, entre chansons inédites, Vertiges de l’amour et Gaby en yiddish … du Grand Boris Bergman (7/11)

Pour le final, nous démarrerons en douceur et en force avec la chanteuse estonienne Lembé Lokk qui reprend les plus grands succès de Léonard Cohen. Elle sera suivie d’un concert spécial JNK de La Caravane Passe, leur 1ère fois à JNK ! (18/11) il était temps.